Désert

Thème de l’atelier d’écriture créative Voyage de Papier, du 2 décembre 2017. 

Quelle belle journée à l’atelier, par une glaciale journée de décembre, entre les dunes et le ciel, dans l’univers sensoriel du désert. Les auteurs plongent les mains dans le sable impalpable et froid de Tataouine, boivent du thé à la menthe, dégustent des dattes, des figues, écoutent le chant des dunes. Des illustrations, des affiches, recréent le monde envoûtant des grands déserts de sable. Qu’importe que l’on ne soit jamais allé dans le désert, qu’on l’aime ou non, que le contact du sable soit agréable ou non. En fiction, la passion et l’imagination prennent le relais du connu, et du vécu. Curiosité, et documentation permettent de s’approprier un monde étranger.

Les auteurs évoquent leurs propres perceptions et représentations du désert, explorent le thème par le biais des comparaisons, puis, en groupe, imaginent et élaborent des métaphores. Pendant un moment unique, magique, hors du temps, les mains découpent, collent, font émerger d’étonnantes représentations visuelles du désert.

A l’atelier, qui se veut littéraire, des plumes célèbres ont inspiré la créativité : Christian Bobin, Jacques Lacarrière, Michel Leiris.. Et surtout l’auteure genevoise Isabelle Eberhardt. Née à Genève en 1877 (place des Grottes), décédée à 27 ans à Aïn Sefra lors de la crue d’un oued, cette jeune femme hors du commun, qui vécut dans le grand sud algérien parmi les nomades, sous une identité d’homme, a guidé notre longue écriture de l’après-midi.

Un grand merci aux auteurs présents pour la chaleur, l’intensité de nos échanges.

Sophie et Sarah

Photos et texte : Sophie Colliex